Formation clinique

 
La formation clinique

L’insertion dans des milieux de pratique, l’exposition à la clientèle et la supervision par des professionnels expérimentés sont la pierre angulaire de la formation pratique. Elle doit permettre des apprentissages qui tiennent compte d’une progression quant aux niveaux de complexité des problématiques et des clientèles auxquelles l’étudiant est exposé. Le degré de responsabilité et d’autonomie de l’étudiant sera croissant au fur et à mesure qu’il progressera dans son cheminement de formation. Le principal mode d’apprentissage se veut expérientiel et est axé sur le contact direct avec la clientèle. Tout au long de la formation pratique, la supervision est régulière et soutenue. Elle est assurée par des professeurs de carrière. Elle est aussi assurée hors campus par des superviseurs et des professeurs de clinique, psychologues en exercice dans divers milieux clinique, scolaire, et de réadaptation.

Le modèle de formation proposé par l’Ordre des psychologues du Québec (OPQ) est fondé sur l’acquisition de sept compétences : les relations interpersonnelles, l’évaluation, l’intervention, la recherche, l’éthique et la déontologie, la consultation, et la supervision. Le manuel des Normes et procédures d’agrément de la SCP (2011) et le Manuel d’évaluation des programmes de doctorats en psychologie de l’OPQ (2016)  présentent une description détaillée de chacune d’entre elles.

À l’École de psychologie de l’Université Laval, les practica et l’internat constituent les deux modalités de formation à l’exercice de la pratique professionnelle de la psychologie.

 
Les practica

À l’instar de la formule de stage standard, le practicum est une période de formation pratique qui s’effectue dans un milieu de travail préalablement choisi. C’est une expérience d’apprentissage supervisée qui vise l’acquisition des connaissances, habiletés et attitudes nécessaires à l’exercice de la profession de psychologue. Les practica comprennent des activités de formation à la pratique professionnelle qui sont en lien avec le contenu de cours théoriques. Ceci signifie que chaque practicum a des thèmes qui lui sont propres. Ces thèmes sont en relation avec les domaines de compétences professionnelles suivants : l’évaluation, l’intervention, la consultation et la supervision. Le thème des relations interpersonnelles et celui de l’éthique et de la déontologie font partie intégrante de tous les practica.

Au programme de doctorat – recherche et intervention (orientation clinique) sanctionné par le grade de Philosophiae Doctor (Ph.D.), les practica (PSY-8028, PSY-8029, PSY-8030, PSY-8031, PSY-8032, PSY‑8033) représentent un bloc obligatoire de 18 crédits équivalent à 810 heures. Au nombre de 6 au total, ils sont étalés sur trois ans, à un rythme de deux par année à raison de 9 heures par semaine durant toute une session. Au programme de doctorat sanctionné par le grade de Docteur en psychologie (D.Psy.), les practica (PSY-8028, PSY-8029, PSY-8030, PSY-8031, PSY-8032, PSY-8033, PSY‑8056, PSY-8057) représentent un bloc obligatoire de 24 crédits équivalent à 1080 heures. Au nombre de 8 au total, ils sont étalés sur trois ans, à un rythme de deux à quatre par année. En troisième année, au D.Psy., les practica V-VI et VII-VIII se font à raison de 18 heures par semaine durant toute une session.

 

Chaque practicum intègre les connaissances théoriques et les habiletés pratiques professionnelles acquises au cours des practica précédents pour permettre à l’étudiant d’en arriver à maîtriser les notions et les habiletés de base d’un praticien en psychologie au moment où il entreprend son internat.


Inscription et choix de milieux pour les practica

Puisque les practica I et II se déroulent à l’Université même, les milieux de formation ne sont pas sollicités à ce stade-ci pour accueillir des étudiants. Leur expertise est davantage mise à contribution à partir du practicum III. L’inscription aux practica I et II s’effectue selon la procédure habituelle d’inscription à un cours à l’Université.

Pour les practica III à VIII, un Système de gestion des stages informatisé  est utilisé dans le cadre du processus d’appariement entre les étudiants et les milieux. Ce programme utilise une plate-forme web et peut donc être utilisé à partir de n’importe quel ordinateur sur le campus et hors campus. Cet outil assure notamment un pairage plus efficace et éclairé entre les étudiants à la recherche d’un milieu de formation pratique et les superviseurs. Ainsi, ce système permet aux étudiants de prendre connaissance du profil détaillé des milieux d’accueil (mission de l’organisme, responsable de formation, programmes cliniques, etc.) et des superviseurs agréés par l’École (qualifications académiques, expériences de travail, champs d’intérêt, etc.), d’y présenter leur curriculum et, évidemment, de consulter les offres de stages disponibles (clientèles, problématiques, approches, services offerts, activités de formation, etc.) pour l’année en cours. Chaque étudiant peut alors inscrire jusqu’à trois choix de stages. Les coordonnées des étudiants sont ensuite transmises électroniquement aux milieux respectifs qui peuvent consulter en ligne le curriculum de chacun des étudiants intéressés, et ce, avant même de les convoquer en entrevue. Au terme des entrevues de sélection, les milieux identifient dans le gestionnaire les étudiants à qui des offres sont faites par ordre de préférence. De la même manière, les étudiants indiquent, à la suite des entrevues, l’ordre de préférence des milieux convoités. Ceci fait, l’appariement de chacun des étudiants avec les différents superviseurs des milieux agréés s’effectue automatiquement en fonction des choix et des préférences exprimés par les parties, les préférences des étudiants ayant préséance sur celles des superviseurs.

Les offres de practica par les différents milieux sont mises à jour une fois l’an et sont présentées à la fin de la session d’hiver lors de la rencontre d’information sur les practica et les internats offerts par les milieux de la région de Québec.

Globalement, le processus d’appariement pour les practica III à VIII suit le calendrier suivant :


 

 

Assignation à une place de pratica

Par souci d'équité et de transparence, il est impératif de transiger par le Système de gestion des stages pour toute offre de formation à l'intention des étudiants ou pour soumettre une candidature aux milieux. Tout autre arrangement n'est pas autorisé. L’appariement informatisé des étudiants aux places de practica se fait selon un processus en trois tours :

Tour 1 : Mai-Juin précédant le début de la session du practicum convoité

Une fois l’inscription des préférences des étudiants et des superviseurs complétée, des membres du comité d’agrément envoient la commande d’appariement dans le système informatisé. Le Tour 1 révèle les résultats de la première tentative d’appariement.

Lorsqu’une place de stage est assignée à un étudiant, ce dernier ne peut pas la refuser. Par exemple, un étudiant qui se fait assigner à un milieu au Tour 1 ne peut pas refuser la place pour ensuite participer au Tour 2.

Bon an mal an, environ 70% des étudiants trouvent une place au Tour 1. À ce stade-ci, un étudiant qui ne s’est pas vu assigner une place n’a pas à s’en faire outre mesure. Il est courant que des étudiants avec d’excellents dossiers n’arrivent pas à se placer au Tour 1. C’est une conséquence du fait que le système donne la préséance aux choix des étudiants dans le processus d’appariement. L’exemple suivant le démontre.

Supposons que Louis et Geneviève ont tous deux inscrit le milieu A comme premier choix dans leur sélection et que le milieu A ait ordonné Louis en première place, puis Geneviève en deuxième place. Le milieu A sera assigné à Louis.

Supposons aussi que les deux autres milieux sélectionnés par Geneviève (B et C) ont ordonné sept candidats. Même si Geneviève est ordonnée en premier par ses deux autres milieux, signe qu’elle est une candidate convoitée, elle ne sera pas priorisée par le système. Le système fera l’appariement avec les candidats qui ont inscrit les milieux B ou C en premier choix, même s’ils étaient ordonnés en septième rang par le milieu. Ainsi, même si Geneviève a été considérée comme une candidate exceptionnelle par les milieux où elle s’est présentée, elle se retrouve sans place de practicum suite au Tour 1.

Les étudiants qui n’ont pas été placés au Tour 1 sont invités par courriel à retourner dans le gestionnaire informatisé des stages pour consulter les places demeurées disponibles et inscrire, à nouveau, une sélection de choix de places.

La participation à un tour donné est conditionnelle à la participation au(x) tour(s) précédent(s). Par exemple, un étudiant qui n’a pas participé au Tour 1 ne peut pas s’inscrire tardivement dans le gestionnaire des stages pour participer au Tour 2. 

Tour 2 : Juin précédant le début de la session du practicum convoité

Le Tour 2 fonctionne exactement de la même façon que le Tour 1, à la différence qu’il n’inclut que les étudiants et les places de practica non assignés au Tour 1. Une fois que les étudiants ont inscrit leurs choix, les milieux intéressés les convoquent en entrevue. Une nouvelle date limite pour entrer les choix est communiquée par courriel aux étudiants et aux superviseurs. Puis, les résultats de la deuxième tentative d’appariement sont publiés.

À la fin du Tour 2, la très grande majorité des étudiants (souvent plus que 90%) se voient assigner une place de practica. Les étudiants qui n’ont pas de place de practicum au Tour 2 sont invités à participer au Tour 3.

 Tour 3 : Septembre de la session du practicum convoité

Le Tour 3 fonctionne différemment des deux tours précédents. Une fois la session d’automne débutée, les étudiants sont convoqués à une rencontre où assistent aussi des membres du comité d’agrément de la formation clinique et des comités de programmes. Les hypothèses explicatives du placement infructueux sont passées en revue et discutées. Les raisons à considérer sont :

  • Une simple malchance;
  • Une mauvaise évaluation de la compatibilité entre les forces et les besoins de l’étudiant et les occasions d’apprentissage des practica convoités;
  • Un CV peu attrayant (si l’étudiant s’est fait convoquer à peu d’entrevues);
  • Des habiletés sous-optimales en entrevue;
  • Des compétences déficitaires;
  • Une attitude problématique.

 

Les étudiants qui croient devoir améliorer leur CV ou leurs habiletés en entrevue sont invités à faire appel à l’expertise du Service de Placement de l’Université Laval, qui offre des ateliers et des consultations à cet effet spécifiquement développés pour les étudiants en psychologie.

Au cours de cette réunion, les dernières places de practica disponibles sont présentées. Les étudiants indiquent les places où ils accepteraient de faire leur practica. Pour chaque place pour laquelle plus d’un étudiant manifeste un intérêt, un tirage au sort est effectué. À la fin de cette rencontre, chaque étudiant se fait assigner une seule place à solliciter.

L’étudiant doit alors contacter le responsable de l’offre de practica. Ce dernier est libre de discuter avec l’étudiant, de regarder son CV ou de le rencontrer en entrevue. Le superviseur décide s’il veut ou non accueillir l’étudiant, et l’étudiant décide s’il veut ou non effectuer son practicum à cet endroit. Dans le cas d’une décision de non-appariement (provenant de l’étudiant ou du superviseur), l’étudiant doit entrer en contact avec sa direction de programme pour discuter de la possibilité de reporter son practicum à une année ultérieure.

L’attribution d’une place à chaque étudiant dépend évidemment du nombre de places offertes par les milieux. Bien que le comité d’agrément s’assure chaque année qu’un nombre suffisant de places soit offert, des circonstances incontrôlables peuvent faire en sorte que des milieux retirent certaines de leurs places en cours de processus. Le comité d’agrément déplore ce genre de situations et fait tout en son pouvoir pour qu’elles ne se produisent pas, mais plusieurs de ces décisions demeurent hors de son contrôle.

Le processus d’appariement se conclut au terme du Tour 3. Il n’y a pas de quatrième tour.

Plans de cours

 

Contrats d’apprentissage

L’entente intervenue entre l’étudiant et le superviseur est préférentiellement détaillée par le biais d’un contrat d’apprentissage.

 

L’évaluation par les milieux cliniques des practica III à VIII

La grille d'Évaluation de la formation par les milieux offre une occasion privilégiée d’échanges entre le superviseur et l’étudiant sur le déroulement du stage et permet ainsi à l’étudiant d’obtenir une rétroaction constructive de la part du superviseur. Les évaluations d'étudiants effectuées par les superviseurs sont réalisées à deux reprises au cours d'une même session. À la mi-session, une évaluation formative (version PDF interactive), obligatoire, est menée notamment afin de pouvoir identifier les situations problématiques et permettre, le cas échéant, la mise en place d'un processus de remédiation, lui aussi obligatoire. Cette évaluation formative s'effectue à l'aide d'une version abrégée de ladite grille. Une évaluation sommative (version PDF interactive) est complétée à la fin de chaque session, soit au terme de chacun des practica. Les évaluations formatives et sommatives doivent être transmises à la Gestion des études de 3e cycle (programme3ecycle@psy.ulaval.ca)

Exigences reliées à la supervision d’un practicum

Selon les règles établies par l'OPQ, le nombre d'heures de supervision d'un practicum correspond à 20 % du nombre total d'heures de stage, comprenant la supervision, individuelle et de groupe, la préparation de la supervision et autres activités (observation, discussions de cas, lectures dirigées, etc.). Ceci équivaut à un minimum de 1 h 30 de supervision par semaine pour un stage de 9 heures par semaine et de 3 heures de supervision par semaine pour un practicum de 18 heures par semaine.

Prolongation d’un practicum

Les practica se terminent en même temps que la session dans laquelle ils se déroulent. Dans certaines situations exceptionnelles, il peut être autorisé qu’un étudiant prolonge un practicum. Les conditions sont les suivantes :

  • La prolongation est ponctuelle et ne dépasse pas quelques semaines.
  • Le superviseur, le responsable des practica et des internats du milieu de stage et le directeur de recherche (thèse ou mémoire) approuvent la prolongation.
  •  Le motif de la prolongation est cliniquement ou académiquement justifiable. La seule cumulation d’heures ou d’expérience ne constitue pas une raison valable.

 Pour faire une demande de prolongation de practicum, l’étudiant doit faire parvenir à son comité de programme, avant 16 h le jeudi précédant le comité de programme du mois d'avril, une lettre comportant les éléments suivants :

  • Motif de la prolongation ;
  • Date de début et de fin de la prolongation ;
  • Nombre d’heures estimé ;
  • Signatures (3) du superviseur, du responsable des practica et des internats du milieu de stage et du directeur de recherche (thèse ou mémoire).

 Il est impératif que l’évaluation de l’étudiant ne soit remise qu’à la fin de la prolongation. Sur le relevé de notes, la note du practicum apparaît ainsi reportée. Aucune activité de formation clinique ne peut être considérée comme des heures de practica une fois que l’évaluation finale de l’étudiant est remise. La remise de l’évaluation finale conclut le practicum ; à partir de ce moment, les activités de formation clinique de l’étudiant ne sont plus couvertes par les assurances de l’Université.

Enfin, rappelons que l’étudiant conserve en tout temps le droit de refuser une offre de prolongation de practicum provenant de son milieu sans être pénalisé (à moins que cette prolongation ne fasse partie d’un plan de remédiation spécifique).

 
L'Internat

Afin de satisfaire aux exigences des programmes de doctorat en psychologie (orientation clinique) (Ph.D. RI et D.Psy.), l’étudiant doit compléter avec succès un internat de 36 crédits équivalent à 1620 heures à l’intérieur d’une année complète, dont au moins 200 heures sont consacrées à la supervision de l’interne, soit l’équivalent d’un minimum de 4 heures par semaine. Il a aussi la possibilité de le faire à mi-temps sur deux ans.

L’internat en psychologie est donc un élément essentiel de l’ensemble de la formation de l’étudiant à l’exercice de la profession de psychologue. Il a comme objectif général d’approfondir la compréhension des connaissances, habiletés et techniques propres à la psychologie. Il a comme objectif spécifique l’acquisition de compétences professionnelles dans les sept domaines suivants : les relations interpersonnelles, l’évaluation, l’intervention, la recherche, l’éthique et la déontologie, la consultation, et la supervision.

Choix de milieux d’internat 

L’étudiant peut procéder à son inscription à l’internat uniquement après avoir été accepté au préalable dans un programme d’internat agréé par le Comité d’agrément ou par l’un des organismes d’agrément reconnus par celui-ci, soit la SCP – Société canadienne de psychologie ou l’APA – American Psychological Association.

Le processus de sélection et d’appariement à l’internat mis en place à l’École de psychologie est conforme à l’agenda et règles des milieux de l’APPIC – Association of Psychology Postdoctoral and Internship Centers et se déroule habituellement le 3e vendredi du mois de février (match day). Ainsi, les responsables des milieux communiquent d’abord par téléphone ou par courriel avec les candidats qui ne recevront aucune offre de façon à rendre le processus d’appariement le plus fluide possible. Puis, les responsables communiquent avec les étudiants qui ont été retenus à la fois pour leur majeure et leur mineure (pleine concordance avec la demande initiale du candidat) et avec les étudiants qui ont été choisis pour leur majeure. En fonction des refus et des acceptations, les milieux pourraient refaire quelques vagues d’offres supplémentaires au courant de la journée.

Une rencontre d’information a généralement lieu à la fin de la session d’hiver et une autre au début de la session d’automne pour aider l’étudiant à amorcer sa démarche de recherche de milieu d’internat.

Programmes d’internat agréés par la SCP et l’APA

Le répertoire des milieux agréés par la SCP est disponible via le lien suivant : www.cpa.ca/accreditation/CPAAccreditedprograms. Le site web de  l’APPIC – Association of Psychology Postdoctoral and Internship Centers  offre un lien vers le National Matching Services qui répertorie également les milieux qui offrent des programmes d’internat agréés par la SCP et l’APA. Le site web du Conseil canadien des programmes de psychologie professionnelle propose aussi un répertoire du même genre. À partir de ces sites, les brochures d’internat de la plupart de ces milieux sont disponibles en ligne.

La date limite de présentation d’un dossier de candidature à l’internat via l’APPIC varie d’un milieu à l’autre, mais se situe généralement au début du mois de novembre. Il est fortement recommandé de se familiariser avec la procédure de demande d’internat et d’entreprendre la cueillette d’informations plusieurs mois avant la date limite.

Programmes d’internat agréés par l’École de psychologie

Le Comité d’agrément de la formation clinique tient à jour une liste des Programmes d’internat agréés par l’École de psychologie de l’Université Laval.L’étudiant désirant faire une demande d’internat dans un milieu déjà agréé par l’École doit consulter les brochures d’internat de ces milieux et se soumettre aux exigences spécifiques à chacun d’eux pour le dépôt d’un dossier de candidature. Dans la région de Québec, bien que certains milieux aient leurs exigences propres, la procédure est relativement harmonisée et requiert notamment le Formulaire d’inscription à l’internat .

La date limite de présentation d’un dossier de candidature à l’internat auprès d’un milieu déjà agréé par l’École varie d’un milieu à l’autre, mais se situe généralement autour du 1er décembre.

Internats et milieux non agréés

Les répertoires de l’APPIC - Association of Psychology Postdoctoral and Internship Centers ,  du National Matching Services Inc et celui du Conseil canadien des programmes de psychologie professionnelle contiennent également une liste de milieux et de programmes d’internat qui ne sont pas agréés par l’un ou l’autre des organismes d’agrément reconnus, soit la SCP ou l’APA. De même, le Comité d’agrément pourrait exceptionnellement considérer une proposition de programme d’internat élaborée par l’étudiant. Pour l’une ou l’autre de ces situations, l’étudiant devra faire approuver le programme et le milieu d’internat par le Comité d’agrément de la formation clinique. Pour ce faire, l’étudiant doit se conformer aux exigences présentées à l’annexe 4 du Document d’information à l’intention des étudiants inscrits au programme de doctorat en psychologie sanctionné par le grade de Docteur en psychologie (D.Psy.)  ou du Document d’information à l’intention des étudiants inscrits au programme de doctorat en psychologie – recherche et intervention (orientation clinique) sanctionné par le grade de Philosophiae Doctor (Ph.D.).

Lettre d’acceptation à l’internat

L’étudiant qui est sélectionné par un milieu doit transmettre au Comité d’agrément de la formation clinique une copie de la Lettre d’acceptation à l’internat  (Intership confirmation letter) signée conjointement par le directeur de la formation, les superviseurs et l’étudiant. Ce dernier a la responsabilité de transmettre cette lettre d’acceptation à l’Université avant le 15 mars. La réception de cette lettre est conditionnelle pour l’inscription à l’internat à l’automne.

Plan de formation individualisée

Toute offre d’internat entérinée par un étudiant et ses superviseurs doit faire l’objet d’une entente écrite et élaborée conjointement par toutes les parties. Il sera nécessaire de définir explicitement un Plan de formation individualisée qui tient compte des objectifs à atteindre en cours de formation ainsi que les moyens préconisés pour y parvenir, et ce, afin de s’assurer que l’enseignement reçu réponde aux exigences de l’OPQ et de la SCP.

L'évaluation par les milieux cliniques de l'internat

La grille d'Évaluation de la formation clinique par les milieux offre une occasion privilégiée d'échanges entre le superviseur et l'étudiant sur le déroulement de l'internat et permet ainsi à l'étudiant d'obtenir une rétroaction constructive de la part du superviseur. Les évaluations d'étudiants effectuées par les superviseurs sont réalisées à deux reprises au cours d'une même session. À la mi-session, une évaluation formative (version PDF interactive), obligatoire, est menée notamment afin de pouvoir identifier les situations problématiques et permettre, le cas échéant, la mise en place d'un processus de remédiation, lui aussi obligatoire. Cette évaluation formative s'effectue à l'aide d'une version abrégée de ladite grille. Une évaluation sommative (version PDF interactive) est complétée à la fin de chaque session, soit au 1er tiers, au 2e tiers et à la fin de l’internat par le superviseur ou le professeur de clinique. Lorsque l'internat comprend des rotations effectuées en parallèle, les superviseurs de l'interne doivent se concerter lors des différentes évaluations et compléter une seule grille à chaque occasion. Les évaluations formatives et sommatives doivent être transmises à la Gestion des études de 3e cycle (programme3ecycle@psy.ulaval.ca).

 
Journal de bord

Tout au long de sa formation pratique au doctorat, l’étudiant doit consigner dans un journal de bord le temps consacré à l’acquisition et à la pratique de l’une et l’autre des sept compétences professionnelles, y incluant les heures de supervision reçue. Ce décompte des heures réalisées correspond à une exigence de l’OPQ. Ce journal de bord informatisé est disponible à l’intérieur du Système de gestion des stages et permet de comptabiliser précisément les heures consacrées aux activités cliniques. L’étudiant a la responsabilité de planifier la répartition des heures envisagées pour chaque compétence au niveau des practica. À l’internat, l’étudiant doit tenir compte dans son projet des heures réalisées à l’intérieur des practica et des normes de l’OPQ afin de préciser ce qui reste à accomplir pour les diverses compétences. Le guide du journal de bord explique comment utiliser cet outil.

 
Formulaire d'évaluation de la formation clinique

Dans le but de constamment améliorer la qualité de sa formation clinique, il importe pour l’École de psychologie d’obtenir des rétroactions justes et honnêtes de la part des étudiants. Le Formulaire d’évaluation de la satisfaction envers la formation clinique est utilisé à cette fin.

 
Situations problématiques

Un étudiant qui éprouve des problèmes ou des difficultés pendant son stage doit aborder la situation avec le superviseur concerné dans les meilleurs délais. Dans la mesure où la problématique persiste, le responsable des practica et des internats du milieu de stage doit en être informé dès que possible. Cette personne pourra intervenir auprès du Comité d’agrément et de la Direction du programme afin que ces problèmes ou difficultés soient réglés rapidement et à l'amiable, sans porter atteinte à la bonne marche ou au succès du stage.

Lorsqu’un étudiant se questionne, a des doutes ou ressent un malaise concernant le bien-fondé d’une relation, ou lorsqu’il se considère victime de harcèlement ou de toute autre forme d’intimidation, il est invité à communiquer le plus rapidement possible avec le CPIMH -Centre de prévention et d’intervention en matière de harcèlement au 418-656-7632. Le Centre pourra alors aider l’étudiant à faire la lumière sur sa situation, de même que lui fournir l’aide et les ressources dont il pourrait avoir besoin.

Par ailleurs, le document intitulé Remédiation, appel et arbitrage en cas de situations problématiques contient les lignes directrices et procédures à suivre lors de situations problématiques liées à un rendement insatisfaisant ou à des comportements inadéquats qui surviendraient dans le cadre d’un programme de formation pratique en psychologie. Il est conforme aux Normes et procédures d’agrément des programmes doctoraux et d’internat en psychologie professionnelle de la SCP. Au besoin, un Plan de remédiation est complété par les parties concernées en précisant les compétences à améliorer, les objectifs à atteindre, l’échéancier de la démarche de remédiation et toute autre considération pertinente.

 
Couverture d'assurances

Pour qu’un stage soit valide, les politiques et règlements en vigueur à l’Université Laval exigent que l'étudiant soit inscrit au sigle du cours-stage de son programme et que son placement ait été confirmé à la fois par la Direction de programme et par le responsable des stages de l’organisme qui accueille l'étudiant. Cette confirmation assure à l'étudiant en stage toutes les protections prescrites dans le Sommaire des garanties d’assurances de dommages. L'étudiant bénéficie de ces protections dans la mesure où les formalités décrites ci-haut aient été complétées avant le début du stage.

 
Les différents acteurs

La mise en œuvre du modèle de formation à l’exercice de la pratique professionnelle de la psychologie à l’Université Laval repose sur différents acteurs au sein d’un système en constante synergie.

 

L’étudiant

Il est le premier concerné par sa formation pratique. À ce titre, il est responsable de :

  • Compléter sa demande de stage et d’internat en fonction de ses intérêts, ses besoins et aptitudes et la soumettre selon les procédures en vigueur;
  • Rédiger ses contrats d’apprentissage et plans de formation individualisée en collaboration avec son superviseur, et ce, en tenant compte de ses objectifs pédagogiques et des spécificités du milieu;
  • S’assurer que la réalisation du contrat d’apprentissage et du plan de formation est respectée;
  • Informer son superviseur et discuter avec les personnes concernées, en cas de difficultés;
  • Participer activement et préparer le matériel nécessaire aux rencontres de supervision : journal de bord, ordre du jour, dossiers, enregistrements, réunions, etc.;
  • Préparer et participer avec le superviseur à l’évaluation continue de l’expérience de formation, mais plus particulièrement aux évaluations formelles;
  • Agir selon l’éthique professionnelle des psychologues;
  • Se soumettre aux politiques et règlements de l’organisme où il complète sa formation clinique concernant la tenue des dossiers, les heures de travail, les congés, etc.;

L’étudiant qui souhaite revoir les valeurs et les attentes auxquelles souscrivent les milieux d’accueil est invité à consulter le document intitulé How to be a good practicum student.

Professeurs de carrière

Des professeurs de carrière de l’École de psychologie, membres de l’Ordre des psychologues du Québec, offrent une expertise de haut niveau dans plusieurs des grands domaines de la psychologie contemporaine, en plus d’une expérience clinique diversifiée. Ils sont responsables d’accueillir des étudiants à des fins de mentorat et de formation clinique. Ils dirigent également différents travaux de recherche et peuvent offrir eux-mêmes des services psychologiques. Il s’agit de :

  • Catherine Bégin
  • Geneviève Belleville
  • Caroline Cellard
  • Louis Diguer
  • Guillaume Foldes-Busque
  • Philippe Landreville
  • Lina Normandin
  • Martin D. Provencher
  • Stéphane Sabourin
  • Josée Savard
  • Martine Simard
  • Annie Vallières


Superviseurs et professeurs de clinique

La description des rôles, des responsabilités et des critères d’admissibilité relative aux statuts de superviseur et de professeur de clinique est présentée dans la proposition adoptée par l’Assemblée de l’unité de psychologie de l’Université Laval.

 

Demande de statut pour superviser

Le Formulaire de candidature au statut de superviseur clinique doit être rempli dans le cas d’une première demande ou d’une demande de ré-obtention de statut autorisant la supervision clinique d’étudiants dans le cadre de la formation doctorale offerte par l’École de Psychologie de l’Université Laval. Avant de déposer une demande, veuillez prendre connaissance de la proposition adoptée par l’Assemblée de l’unité de psychologie concernant la définition des rôles et responsabilités du professeur de clinique.

Toute personne qui détient déjà le statut de professeur de clinique et qui désire renouveler son statut doit remplir le Formulaire de renouvellement du statut de professeur de clinique.

Responsables des practica et internats du milieu de stage

  • Assurer la coordination des stages avec l’établissement d’enseignement et convenir du nombre d’étudiants qui y feront leur formation clinique;
  • Planifier les offres de formation clinique par milieu et programme en tenant compte de la capacité d’accueil des milieux, et ce, en collaboration avec les gestionnaires de programme et le personnel;
  • Transmettre aux parties concernées l’information pertinente sur les ententes contractuelles, les exigences du milieu et les conditions administratives de la formation;
  • Sélectionner les demandes des maisons d’enseignement en priorisant l’établissement d’enseignement avec lequel un contrat d’affiliation est établi et en fonction de la capacité de réponse de l’établissement;
  • Participer à la désignation des superviseurs en collaboration avec les maisons d’enseignement et les gestionnaires de programme;
  • Permettre la formation nécessaire aux superviseurs pour le développement des compétences en supervision et rendre accessibles les outils de formation pertinents à leur rôle;
  • Assurer la mise en place des conditions favorisant le déroulement d’activités d’enseignement de qualité;
  • Assurer la mise en place des conditions favorisant l’accueil des stagiaires et le déroulement des stages;
  • Régler les situations litigieuses entre superviseurs et supervisés en collaboration avec l’établissement d’enseignement;
  • Prendre, en accord avec l’établissement d’enseignement, les mesures appropriées envers tout étudiant dont la présence deviendrait préjudiciable aux usagers et à l’établissement;
  • S’assurer de la qualité de l’enseignement dispensé par les superviseurs et s’assurer que des améliorations soient apportées s’il y a lieu.

 

Organismes de stage

  • Mettre à la disposition des étudiants les équipements adéquats (services de secrétariat, espace suffisant pour entrevues et activités, téléphone, accès aux dossiers et à la documentation interne, etc.);
  • Proposer parmi son personnel des candidats à la fonction de superviseur;
  • Libérer les superviseurs de façon à leur permettre d’assumer adéquatement l’encadrement de l’étudiant-stagiaire dans sa démarche d’apprentissage;
  • Permettre aux superviseurs de participer aux rencontres individuelles et de groupe avec les responsables des stages de l’université;
  • Permettre aux superviseurs de suivre une formation sur la supervision pédagogique à l’université;
  • Permettre aux étudiantes de participer aux activités de l’organisme : formations, discussions de cas, séminaires, observations, journée d’étude, etc.;
  • Collaborer avec l’université dans l’acceptation, la préparation et la réalisation des stages.

 

Service de consultation de l’École de psychologie

Le SCEP - Service de consultation de l’École de psychologie de l’Université Laval est un milieu de formation professionnelle, un lieu d’intervention clinique et de recherche appliquée. Il accueille les étudiants de doctorat (Ph.D. – recherche et intervention et D.Psy.) dès la première année d’étude de leur formation professionnelle et offre plusieurs postes de practica et d’internat.

La formation professionnelle s’effectue sous la direction de professeurs de carrière et de professionnels spécialisés en psychologie clinique ou en neuropsychologie clinique, qui sont membres de l’Ordre des psychologues du Québec. Les habiletés cliniques enseignées touchent différentes clientèles, telles que les enfants, les adolescents, les adultes, les couples, les personnes âgées et s’appliquent à une vaste gamme de difficultés psychologiques et neuropsychologiques. L’encadrement des étudiants a lieu dans des locaux dotés d’équipements informatiques et multimédias des plus modernes. Enfin, le SCEP constitue aussi un milieu de recherche appliquée où sont élaborés de nouveaux moyens d’évaluation et d’intervention.

Milieux de formation hors campus

 

Procédure d’agrément d’un milieu

Les critères basés sur les normes présentées dans le Manuel d’agrément de l’OPQ (2013)  et ceux basés sur les Normes et procédures d’agrément de la SCP (2011) sont utilisés pour l’agrément des programmes de formation en internat en psychologie clinique, du counseling, scolaire ou en neuropsychologie.

Les organismes qui souhaiteraient faire agréer un programme de formation pratique tant au niveau des practica que de l’internat sont invités à prendre contact au préalable avec le Comité d’agrément de la formation clinique à l’École de psychologie de l’université Laval.

Comité d’agrément de la formation clinique

  • Recommander à la Direction de programme et à l’Assemblée de l’unité de psychologie les politiques et règlements relatifs à la formation pratique;
  • Prendre part aux discussions et aux démarches concernant l’encadrement pédagogique et administratif des stages;
  • Collaborer à l’amélioration de la formation pratique par le développement et la mise à jour des outils de travail pertinents à la formation pratique.
  • Déterminer les critères pour l’agrément des organismes d’accueil et des superviseurs;
  • Procéder à l’agrément des superviseurs et des milieux de stage;
  • Coordonner l’ensemble des activités de placement de stage;
  • Opérer le jumelage stagiaire/milieu de stage;
  • Assurer le suivi des stages;
  • Étudier les situations litigieuses qui surviennent en cours de stage et suggérer les actions à poser.
  • Développer et maintenir une collaboration avec les milieux de stage et les intervenants par des représentations, échanges et ententes au sein de divers comités, dont le Comité des responsables des practica et internats.
 
Informations supplémentaires

Toute demande d’information peut être adressée à formationclinique@psy.ulaval.ca