Nouvelles

Olivier Boucher, un étudiant au doctorat en psychologie Lauréat du Fonds Santé — juillet 2013

14 août 2013

Publication primée :  Prenatal MeHg, postnatal Pb exposure, and evidence of ADHD among Inuit children in Arctic Québec

Publié dans : Environmental Health Perspectives, 120(10), 1456-61.

« Mon étude est la première à démontrer une association entre l’exposition prénatale au méthylmercure (MeHg) et la présence de troubles comportementaux chez des enfants exposés à des doses ne produisant pas de syndrome clinique d’intoxication. Les données observées favorisent l’hypothèse selon laquelle l’exposition prénatale au MeHg, causée par une alimentation maternelle riche en mammifères marins et en poisson pendant la grossesse, est associée à des effets néfastes durables sur le développement cérébral. Mes travaux appuient les résultats d’une plus large étude qui a démontré des effets de l’exposition prénatale au MeHg dans la performance de tâches cognitives. Également, pour la première fois dans une population exposée via l’alimentation, mon étude réplique les résultats de recherches suggérant un lien entre l’exposition au plomb et le trouble de déficit de l’attention / hyperactivité (TDA/H). »

Avec l’ensemble des preuves scientifiques sur le sujet, les résultats de l’étude d’Olivier Boucher permettront d’appuyer les recommandations en santé publique visant à diminuer les apports alimentaires en MeHg chez les femmes en âge de procréer, notamment dans la population inuit, fortement exposée. De plus, les résultats concernant le plomb appuieront les efforts visant à abolir l’utilisation de cartouches de plomb pour la chasse au petit gibier. Finalement, cette étude contribuera à l’établissement de mesures internationales visant à diminuer les émissions de mercure dans l’environnement.